LE RETOUR DE LA MAGIE, Should 4 / 1er - ADAMAS par Geoffrey Hoppe, nov. 2010

DanielBHoleman-Light16

Les matériaux du Cercle Cramoisi - La Série

Shoud 4: «Le retour de la magie»

Avec ADAMUS, canalisé par Geoffrey Hoppe

Présenté au Crimson Circle Le 6 novembre 2010

 

Je suis ce que Je Suis, Adamus du Domaine Souverain.

Bienvenue à ahmyo. Bienvenue à votre état d’être naturel, pleinement confiants

en vous-même, dans l’Esprit, dans les bénédictions et dans la magie de toute la

création. Pouviez-vous sentir les choses se calmer un peu alors que la musique

jouait, comme des milliers et des milliers - vous n’avez pas besoin de vous

déplacer, monsieur, il n’y a pas d’argent pour vous (rires) - des milliers et des

milliers de personnes, des êtres humains du monde entier qui s’éveillent et qui

nous ont rejoints.

Prenons une respiration profonde dans cet espace sacré d’ahmyo - l’état d’être

naturel, en fait sans soucis, sans inquiétude. Ahmyo est un état où il n’y a aucun

effort. Aucun effort – Imaginez ça. Imaginez la vie sans effort. Je veux dire,

vraiment, imaginez la un instant. Cela ne se passera pas à moins que vous ne

commenciez à l’imaginer.

Aucun effort. Pouvez-vous gérer cela, Charlie ? Pouvez-vous gérer cela ?. Exprimezvous.

Exprimez-vous, homme de bien. (Quelqu’un habillé comme Charlie Chaplin

mime une réponse) Pouvez-vous vivre votre vie sans aucun effort ? La canne, s’il

vous plaît. («Charlie» donne la canne à Adamus) Je dois avoir mes accessoires

pour aujourd’hui.

LINDA: Faut-il vous procurer un fauteuil roulant aussi ?

ADAMUS: Ah, mmm, aucun effort.

 

Infusion

Donc, chers Shaumbra, nous allons commencer la journée avec des ... (il tape sur

le sol avec la canne) oh, j’aime ça ! (Rires) Nous allons commencer la journée avec

une infusion. Un peu d’infusion, mais je vais insuffler en vous, si je peux. Avezvous

confiance en moi ? Hmm. (Shaumbra dit, «Oui») Hmm. (Il fait une grimace,

le public rit) Bien. Bien.

Alors laissez-moi vous expliquer la dynamique ici quand Caul ... oh oui, c’est

très agréable. (Il tape sur le plafond avec la canne) Lorsque Cauldre va dans ce

que vous appelez cet état de canal, un abandon a lieu. Je suppose qu’il me fait

confiance pour que je vienne dans son corps, dans son mental et dans son esprit,

de sorte que nous fusionnons ensemble. J’infuse mon énergie profondément en

lui, et ensuite nous faisons ce beau mélange. Donc ce que vous voyez ici est

Adamus, Cauldre, belle Linda, et maintenant, qu’en est il pour vous. Que diriezvous

si je m’infusais en vous, hmmm, pour créer cette chose incroyable, que nous

avons faite pendant un certain temps, appelée Shoud, où nous sommes ensemble.

Et ne l’appelons pas «un», mais nous sommes en phase et en harmonie.

Donc, je voudrais m’infuser en vous, directement - Kathleen, si je pouvais vous

faire lever une minute - droit à travers votre nombril. (Il montre le nombril de

Kathleen) Ouais ! Je vais me brancher, c’est pour cela qu’il est là. Vous avez

l’emplacement prévu. Je vais me brancher Vous voyez, quand je le dis que vous

ne le faites pas avec votre tête. Vous le faites à travers votre nombril.

Alors, allez-y et asseyez-vous, ma chère, et faisons-le. Je vais respirer en vous,

infuser mon énergie, ouvrir afin que nous puissions travailler ensemble encore

plus étroitement.

Quand vous voyez Cauldre et Linda ici, ils me permettent de m’infuser dans leur

corps physique, puis dans leur mental, puis dans leur esprit. Alors nous faisons

cette danse ensemble. C’est un appariement1 ou une harmonie conjointe. Faisons

le tous, y compris ceux qui regardent aujourd’hui, et ceux qui écoutent.

 

Parce que vous êtes à l’autre bout du monde, ou parce que vous êtes ailleurs, cela

ne veut pas dire - ici (il regarde dans la caméra) - cela ne veut pas dire que nous

sommes ... c’est étrange - être abattu une fois de plus par un Frère. (Beaucoup

de rires parce que le caméraman, vêtu d’un costume de moine, fait le signe de

croix pour Adamus) Mais, c’est drôle, ça ne fait pas mal cette fois ! (Plus de rires)

Donc, pour tous ceux qui écoutent et qui regardent, nous allons infuser à travers

votre nombril. Alors faisons-le. Prenez une grande respiration et détendez vous.

Cela ne fait pas mal, je ne pense pas.

Je vais respirer mon essence en vous - de Dieu à Dieu, d’âme à âme, d’être sacré

à être sacré - permettez-moi de vous rejoindre là.

Prenez une profonde respiration.

Oh, ce nombril a été inactif pendant longtemps. Vous le nettoyez occasionnellement,

mais pas si souvent.

Prenez une grande respiration ... et laissez-moi rejoindre chacun d’entre vous.

(Pause)

Permettez-moi de venir aussi dans votre mental. Il a été le territoire sacré pour

beaucoup d’entre vous.

Doucement, doucement, nous nous mélangeons.

(Pause)

Permettez-moi de venir dans votre esprit, dans votre âme, dans votre essence

... afin que vous puissiez me connaitre d’une manière différente, et je peux vous

connaitre avec une ouverture totale, une compassion totale, un amour total.

(Pause)

Vous voyez, c’est la façon dont cela est censé être. C’est la façon dont cela était.

(Pause)

Aucune nourriture, aucune attente, juste compassion et amour.

(Pause)

Je m’infuse en vous afin que vous puissiez expérimenter chacune de mes parties,

afin que vous puissiez faire l’expérience de mes expériences, et je peux sentir les

vôtres.

(Pause)

 

Laissez-moi infuser un moment ici. (Il touche quelqu’un)

(Pause)

Ah, maintenant cela demande un certain ahmyo. Cela demande ahmyo afin de

vous faire tellement confiance que vous pouvez laisser quelqu’un d’autre être si

proche. (Il baise la main de Linda) Mmm, j’aime ça. (Rires) (Adamus l’embrasse

encore, en remontant sur le bras, elle fait un petit cri et l’arrête; plus de rires)

Cela demande une réelle confiance dans le fait que personne ne peut plus jamais

vous blesser. Personne ne peut plus jamais vous blesser. Cela semble probablement

incroyable aujourd’hui. Certains d’entre vous avez été blessés récemment. -

Mais vraiment, quand vous pouvez arriver à ce point de pure ahmyo (confiance)

- personne ne peut jamais, jamais, jamais vous blesser. Vous êtes si clairs avec

vous-même qu’il n’y a plus rien à quoi résister, il n’y a rien à craindre, il n’y a

rien à combattre. Oui, oui, plus rien à combattre. Je ne parlais pas au panneau

de sortie, là. Rien à combattre, c’est un état naturel ... c’est l’état naturel. En

fait, vous n’essayez pas nécessairement de l’atteindre, vous essayez simplement

de le ramener.

Il fut un temps où vous pouviez laisser un autre être entrer dans votre coeur, dans

votre âme, sans peur, sans vous soucier qu’il vous prenne quelque chose. C’est

dépassé, déposé, enfuit, terminé, emmuré – tout ce que vous voulez dire - mais

toutes ces expériences ardues et difficiles, tous ces casse tête, cette douleur,

cette agonie, et une partie de vous se demande encore : «Est-ce que ça va encore

m’arriver?

Quand cela va-t-il encore arriver ? «Certains d’entre vous sentent encore cela

comme inévitable. Parce que c’est arrivé avant, ça va se produire à nouveau.

Et si vous pouviez imaginer un instant que cela n’a plus jamais à se reproduire.

Non pas parce que vous êtes résistants et forts, non pas parce que vous avez

beaucoup de clichés spirituels à utiliser pour votre défense, mais parce que vous

vous faites une confiance si grande, si profonde, que rien ne peut plus jamais

vous faire de mal, ne peut plus jamais rien vous enlever, ne peut plus jamais vous

 

supprimer ou vous asservir à nouveau.

Et c’est réel. C’est très, très réel - très réel - sauf si vous voulez que cela se

produise. Nous en parlerons dans un instant.

Alors, bienvenue dans cette classe de la Nouvelle Energie. Bienvenue à vous - à

vous, qui apprenez -. Une question m’a été posée l’autre nuit dans une de nos

entrevues Adamus pourquoi tu es si gentil ce soir ? « (rires) Simple.» C’était une

belle audience (Rires) Et c’est tellement vrai, parce que dans cette Nouvelle

Energie, il n’y a rien que vous ne sachiez pas déjà, rien que les autres Maîtres ou

êtres ascensionnés n’aient mieux que vous. Mais ce qui arrive quand nous nous

réunissons comme cela, c’est que nous mettons nos énergies en commun, et dans

un sens, vous faites une demande spécifique de là où vous êtes. Vous envoyez

un message, peu de temps à l’avance ou lorsque nous entrons dans l’énergie

du Shoud, en disant: « Voici ce dont j’ai besoin de savoir aujourd’hui ». C’est

incroyable. Nous sommes venus de deux niveaux plus profonds ou plus larges,

comme vous pourriez dire, en me permettant de m’infuser en vous. Et ensuite

vous pourrez expirer quand Aandrah fera la respiration à la fin de cette rencontre.

Vous pourrez expirer, me libérer - oh, s’il vous plaît ne me gardez pas à l’intérieur,

j’ai des choses à faire plus tard, libérez moi - mais l’expérience reste, le ressenti

reste.

Donc, aujourd’hui, nous allons couvrir quelques sujets importants, comme

toujours. Nous allons parler de certaines des quatre dynamiques de l’énergie qui

prennent place actuellement. C’est vous. (Il dessine un point encerclé) Ce sont

les quatre dynamiques qui prennent place. (Il dessine un carré autour du cercle,

divisé en quatre parties) Mais avant cela, avant d’aller dans ces ... parce que

vous le demandez tous, «Que s’est il passé dernièrement ? De quoi s’agit-il ? «Une

partie de vous aime ça, une partie de vous est confuse, une partie de vous ne sait

pas quoi faire avec ça. Donc, nous allons en parler aujourd’hui.

 

Imagination

Avant cela, faisons un petit voyage ensemble. Imaginez ... oh, j’adore l’imagination.

L’imagination est l’expression de l’Esprit. C’est le flux de l’énergie. L’imagination

a été si réprimée. Quel monde mental ! En fait, je ne sais pas si je pourrais revenir

comme Tobias l’a fait. Le monde est devenu si peu imaginatif, tellement peu

créatif, qui apprend tout des livres, structuré, ennuyeux.

 

Et en fait, vous savez quoi ? Parce que c’est effectivement un peu ennuyeux, làbas,

en un sens, que parfois vous faites des choses pour briser l’ennui - un petit

drame, un peu d’excitation, un peu de chaos, un peu de panique. Je le ferais aussi

! (Rires) Le monde est devenu si mécanique et littéral. Le monde est devenu si

peu imaginatif. Vous devez vous échapper dans vos rêves la nuit pour avoir un peu

d’imagination. Alors vous allez dans les autres royaumes et vous rêvez à toutes ces

choses folles et bizarres, et puis vous revenez le matin et vous dites : « C’était

à quel sujet ?» Eh bien, c’était un pet d’imagination que vous avez fait alors que

vous dormiez ! (Rires) Vous avez dû le laisser sortir. Désolé, David. Je ne voulais

pas le faire devant vous. (Plus de rires)

Faisons donc un voyage, en utilisant l’imagination. Nous allons voyager sous l’eau.

Pourquoi pas ? L’eau est un endroit super. Pour ce faire, s’il vous plaît mettez ou

enfilez une tenue de plongée - nous allons aller en profondeur, alors vous en aurez

besoin - une combinaison de plongée, l’équipement approprié, les bouteilles – les

bouteilles de plongée, les réservoirs d’air - un masque. Allez-y. Imaginez-vous les

mettre. Ce n’est pas un défilé de mode. Vous n’avez pas à choisir des couleurs

différentes, sauf si vous voulez, bien sûr.

Donc, sautez dedans. Vous n’avez pas à passer par chaque mouvement individuel.

Vous savez quoi ? Vous pouvez imaginer comme ça (Adamus claque des doigts)

que vous êtes dans la combinaison. Certains d’entre vous le font d’une façon très

littérale. «Je dois d’abord mettre le pantalon et ...» Non, non, non, non. Vous

êtes dans la combinaison, vous voyez ? Oh, ça fait du bien. Mettez le masque sur

votre visage. Tout à coup, nous sommes sur un bateau au milieu de l’océan – les

eaux sont belles, claires et chaudes pour notre expédition d’aujourd’hui Et vous

en ligne, vous pouvez nous rejoindre ici. Il ne s’agit pas seulement de Coal Creek

Canyon. Il s’agit de vous tous.

Donc laissez-vous tomber maintenant. Vous savez comment ils le font, vous allez à

l’arrière du bateau. Vous vous laissez tomber, et quand vous le faites, permettez

vous de ressentir la sensation de l’eau, le changement soudain de réalité, ce

que cela fait maintenant que vous commencez à respirer avec le masque et les

bouteilles, que vous voyez à travers le masque dans l’eau que les choses ne sont

pas aussi claires qu’elles sont au-dessus.

Prenez une profonde respiration, hah, avec le matériel de plongée. C’est un peu

différent. Cela ne fonctionne pas tout à fait de la même façon. Hhhhhh hhhhhh

Ecoutez ça hhhhhhh hhhhhh (il fait des sons de respiration) écoutez le matériel de

plongée qui travaille pour vous.

Familiarisez-vous avec cet équipement. Battez un peu des pieds. Oui, vous avez

des nageoires. Regardez comment travaillent les pieds. Et nous commençons à

descendre, descendre.

Oh oui, j’ai oublié de vous dire. Vous avez des poids à vos pieds pour vous aider

à descendre un peu plus facilement. Commençons, descendons à environ cinq

mètres. A environ 15 pieds. … Descendons ...

Et sentez la différence dans les environs. La lumière est plus diffuse ...

Il ya une pression sur votre corps en provenance des forces de gravitation de l’eau

à cette profondeur. La respiration devient un peu différente, car tout à coup il ya

plus de pression sur votre poitrine. C’est un peu différent de respirer ici. Prenez

une profonde respiration par le détenteur ...

(Pause)

Et regardez autour de vous. Il y a toujours un beau soleil qui vient du dessus, mais

les choses sont certainement beaucoup plus diffuses. Elles n’ont pas la clarté

qu’elles avaient au-dessus.

Prenez une profonde respiration, et descendons à environ 10 mètres.

Vous vous trouvez soudain là. C’est un endroit sûr. Vous êtes avec un groupe.

Descendez à 10 mètres et soyez conscients de la différence.

(Pause)

Il y a une plus grande pression sur votre corps physique, vous avez soudain pris

conscience de toutes les parties de votre corps physique, parce qu’il y a une

pression sur lui.

Moins de lumière du soleil. L’eau est plus froide. La respiration est même plus

difficile.

Prenez une profonde respiration ... tout en bas, tout en bas dans votre ventre. …

Prenez une profonde respiration ...

(Pause)

….Et nous allons un peu plus profond.

Descendons à 15 mètres. Permettez-vous descendre, descendre. Et maintenant la

pression sur votre corps physique commence même à devenir presque douloureuse.

L’eau est si épaisse, dense, il y a tellement de gravité ici que c’est comme si cela

restreignait vos mouvements. C’est comme si cela travaillait sur vos os et vos

articulations. Tout ce qui vous faisait un peu mal avant, est accentué, vous fait

plus mal. – La respiration est plus difficile. Vous vous sentez presque paniqués

pour respirer.

(Pause)

Il y a beaucoup, beaucoup moins de lumière. Une partie de vous souhaite que les

lumières soudain s’allument, mais ici en bas c’est beaucoup plus sombre.

(Pause)

En raison du manque d’oxygène, vous commencez à vous sentir délirer,

déséquilibrés. Certains d’entre vous peuvent sentir un peu d’anxiété, voulant

revenir à la surface.

(Pause)

Mais après quelques instants ici, vous commencez à vous adapter. Vous commencez

à vous habituer à la pression. Vous n’aimez pas forcément, mais c’est comme ça.

C’est une pression intense en raison de la profondeur de l’eau et cela affecte

votre corps et la façon dont il gère et traite l’oxygène, la façon dont il répond. Le

mental est dans la confusion, car ce n’est pas la norme.

(Pause)

Mais nous sommes ici.

(Pause)

Les eaux sont relativement calmes jusqu’à ce que soudain elles commencent à

tourbillonner dans tous les sens. Il semble qu’il y ait une sorte de stress sousmarin

- des courants, des tensions - et l’eau arrive maintenant à vous de différents

endroits. C’est comme si ça prenait votre corps et essayait de le tourner dans un

sens puis dans l’autre.

Tout à coup, vous ne voyez presque rien. La lumière du dessus n’est qu’une faible,

faible lueur. C’est comme si vous étiez à l’envers, et soudain vous commencez à

voir des requins. Vous ne savez pas s’ils sont réels ou si vous les imaginez dans cet

état de demi-délire dans lequel vous êtes.

Et arrêtons-nous là. C’est ce que, fondamentalement, vous rencontrez dans votre

vie en ce moment. Restez en bas, nous n’allons pas revenir tout de suite. Quand

vous serez à l’aise, vous pourrez rouvrir les yeux.

 

Pression

Point numéro un. Que se passe t-il en ce moment ? Pression intense. (Il écrit

«pression») Intense. Il ya beaucoup d’énergie qui viennent, qui sortent à l’heure

actuelle, beaucoup de mouvements comme les eaux tourbillonnantes. Il ya des

énergies qui se libèrent de la Terre, qui ont des millions d’années, des dizaines de

milliers d’années. Les os de ceux qui ont été enterrés, y compris vous-même, s’en

vont. Certaines espèces animales s’en vont, et vous le sentez.

Il ya des énergies qui viennent de ce que vous appelleriez l’univers physique, les

éruptions solaires, les énergies magnétiques comme jamais auparavant. Les pôles

de la Terre commencent leurs changements maintenant - leurs gros changements

- et vous le sentez. Cela affecte votre corps physique.

Votre corps physique s’était accoutumé à cette descente vers la Terre des éons

de temps auparavant lorsque vous avez pris votre première incarnation physique

humaine. Votre corps s’est habitué à cet état contre nature, tout comme il s’est

habitué à descendre en profondeur dans l’eau. Après un certain temps, vous vous

êtes habitués à l’absence de respiration. Vous avez l’habitude de la pression sur

votre corps. Vous vous êtes habitués à la désorientation. C’est ce que vous avez

fait lors de toutes vos incarnations physiques. Vous avez pris l’habitude d’être

sous la surface dans un état non naturel. Et juste quand vous pensiez que vous

saviez le gérer, tout commence à changer à nouveau.

Il ya des énergies qui viennent de l’univers physique – C’est à dire la Terre (il

dessine) - il y a des énergies qui viennent de l’univers physique, et de l’univers

invisible à l’heure actuelle, comme jamais auparavant. D’une certaine manière, ils

font sortir les énergies ou ils aident à propulser des énergies qui étaient coincées

depuis longtemps. Vous êtes juste au milieu de tout cela. En plus de cela, vos

propres aspects vont et viennent, votre propre remaniement de votre ADN, la

structure même et les modèles de vous mêmes sont totalement tordus d’une

autre façon, et vous le ressentez.

Le mois dernier, en particulier les énergies ont été tout le temps élevées. Il

n’existe pas d’instruments terrestres à l’heure actuelle qui puissent mesurer avec

précision ceci, mais de notre point de vue dans les autres royaumes, nous pouvons

le ressentir. C’est inconfortable pour ceux d’entre nous qui vont et viennent entre

les royaumes, qui viennent dans la réalité physique de temps en temps. Je n’ai pas

fait beaucoup d’infusion dans les corps physiques récemment – j’avais l’habitude

de venir pendant deux ou trois jours à la fois - parce que les énergies sont si

difficiles en ce moment, je n’ai pas forcément envie de passer beaucoup de temps

dans la réalité physique. Nous avons nos réunions de l’autre côté maintenant.

Donc vous sentez tout cela, mais voici ce qu’il se passe. Vous le sentez dans votre

corps, et vous dites: « Qu’est-ce qui ne va pas avec mon corps ? Il doit être tombé

en panne. Adamus a dit que j’allais être bien, et maintenant mon corps est en

train de s’effondrer » ! Votre corps est douloureux. Vous vous levez le matin et

vous dites : «Qu’est-ce que cela signifie ?» Le cou. Maintenant, vous l’avez dans

les pieds. Vous l’avez de façon si intense que, parfois, vos mains et vos pieds

commencent à s’engourdir, s’arrêtent, parce que c’est si intense.

Vos dents, votre bouche, sentent les énergies intenses. Quel est le problème ? Et

puis, - ne devenons pas grossier - (il renifle) les sinus. (Quelqu’un éternue) Je vous

remercie. Au bon moment. Les sinus suivent. Branchés sur les yeux. Et alors, que

se passe t’il en bas (Il montre le ventre et derrière lui) Oooh, aah, ooh, qu’est-ce

que cela signifie ? Et vous vous demandez : «Qu’est-ce qui ne va pas avec moi?»

Ensuite, vous avez des pensées folles et vous pensez : «Oh, j’ai besoin de revenir

pour un autre Shoud. J’ai besoin d’une mise au point ici sur l’énergie parce que

je deviens vraiment fou. Je suis vraiment en train de m’effondrer. «Oui, vous

l’êtes, mais ... (rires)» Je deviens vraiment fou. «Et puis vous vous parlez, et c’est

comme : « Non, je suis une bonne personne. « « Non, vous êtes une mauvaise

personne. « J’essaie de bien faire. « « Vous vous mettez dans tous vos états».

(rires)

Et puis vous pensez : « Tiens bon. Je suis passé par tout cela pendant dix ans, et

ils nous disent que nous faisons bien, mais geez, cela n’a aucun sens. » Eh bien,

évidemment non. Si vous pouviez vraiment comprendre l’intensité de toutes ces

énergies - les énergies arrivent, les énergies sortent et le tourbillonnement que

cela occasionne ici sur votre planète, non seulement sur votre planète, mais aussi

dans les domaines proches de la Terre autour de votre planète est comme un nid

de frelon maintenant. C’est vraiment difficile. Si vous avez un être cher qui a

traversé récemment ou qui va traverser, s’il vous plaît prenez un peu de temps

avec lui là-bas. C’est beaucoup plus dur là bas que ça ne l’est ici. C’est fou là-bas.

C’est bizarre, et c’est bien.

C’est bien. C’est approprié. C’est au sujet du plus grand changement de l’histoire.

Il s’agit des l’humains qui finalement comprennent qui ils sont vraiment, leur

souveraineté, leur intégration avec leur corps.

Mais voici ce qu’il se passe, un point important. Vous avez toutes ces choses qui

arrivent, tout un changement à partir de tout ce que vous avez vécu avant, que

se passe t-il ? Eh bien, la clé - (il dessine un bonhomme) c’est quelqu’un - la clé

c’est que ces énergies semblent venir tout droit d’ici. (le mental)

Votre corps peut effectivement assimiler ou s’y ajuster mieux que votre mental.

Votre esprit fait vraiment un bon travail de mouvement et de circulation avec

ces énergies. L’Esprit en fait aime la circulation de l’énergie, dans une sorte de

merveilleuse façon pervertie - qui était drôle - mais le mental ne sait pas quoi

faire.

Alors, imaginez ... David, pourriez-vous venir ici pour une démonstration? Oui,

avec le couvre-chef c’est parfait. (David est vêtu d’un costume égyptien)

Alors, toutes ces énergies circulent dans tout le mental - il essaye juste de faire

son travail - il dit, «Quel est le problème ? Quel est le problème ? «Vous pouvez

maintenant vous asseoir, je vous remercie.» Quel est le problème ? «

Donc, le mental sort et sonde à sa manière. Il envoie des signaux énergiques sur

tout le corps - des signaux à la nuque, des signaux dans le dos et le ventre et les

yeux et les sinus. « Qu’est ce qui ne va pas ? « Le mental envoie des signaux à

chaque partie de votre vie, à tout ce que vous appelez les aspects de votre vie - la

partie de vous qui est un partenaire avec quelqu’un d’autre, la partie de vous qui

est un professionnel, un musicien , un animateur de radio, quoi que ce soit. Votre

mental envoie toutes ces fichues - «fichues» est un remplacement pour un gros

mot (rires) - sondes partout. « Qu’est ce qui ne va pas ? Quel est le problème? «

Parce que le mental n’est pas à l’aise en ce moment. Quel est le problème ?

Quand des parties de votre corps reçoivent le signal, c’est comme : «Oh, laissezmoi

vous dire ce qui ne va pas», et elles commencent à donner un retour. Elles

commencent à dire : «Oh, la pression est terrible. Les os et les articulations me

font mal. » Le corps, d’une façon étrange, commence à traiter avec le mental. Ils

sont ensemble dans une sorte de ligue tordue.

Les aspects reçoivent et ressentent ce message « Quel est le problème? « Et

ils disent : « Nous pensions que tout irait bien de retour à la maison, mais

apparemment ce n’est pas le cas. « Et les aspects commencent : « Oh mon dieu,

si je pouvais vous parler à propos de ma carrière, de mon âme – quelle galère.

Quel est le problème ? Il ne me comprend pas. Il ne m’écoute jamais ». Ce n’est

pas votre partenaire, c’est votre aspect qui dit tout cela.

Donc, vous avez tous ces messages qui sortent - «Quel est le problème ?» – Cela

vient du mental, et il met le jeu en place. Tout est faux. Alors c’est comme, «Où

suis-je ? ” Que se passe t-il ? «

 

Prenez une profonde respiration. En fait, cela ne vous concerne pas. Votre mental

vous envoie de faux messages.

Qu’est-ce qui ne va pas en ce moment, Suzanne ? Quel est le problème ?

SUZANNE: Rien.

ADAMUS: Rien. Voyons ? Tout va bien. Ann, qu’est ce qui ne va pas ?

ANN: Rien.

ADAMUS: Rien. Croyez-vous vraiment cela? Ha ha ha ha, vous et moi en avons

parlé.

Alors, quel est le problème ? Absolument rien - si vous pouvez le croire. Maintenant,

vous dites : « Oui, mais Adamus, j’ai tout ...» Eh, vous le savez, il n’y a rien de

mal. Quand allez-vous accepter cela ? «Oui, mais je sens que je suis en train de

m’effondrer, et j’ai toutes ces maladies.» Non, en fait vous n’en avez pas. Ce sont

de faux signaux avec de fausses réponses. Un point c’est tout.

Eh bien, vraiment ? Pouvez-vous réellement accepter cela ? Il n’y a rien de mal. Eh

bien ... (il regarde une personne portant une perruque arc-en-ciel et il rit) J’aime

ce chapeau.

Il n’y a rien de mal. Vous êtes exactement là où vous devez être. Votre corps en

fait n’est pas en train de s’effondrer. Vous ne devenez pas fous. Vous ne faites pas

marche arrière. Vous ne pouvez pas revenir en arrière. Rien n’est faux. Vous avez

une série élaborée de faux signaux.

Alors, comment dépassez vous ça ? (Quelqu’un dit: «Ahmyo », quelqu’un d’autre

dit : « Ouais, comment tu fais ? «) Comment allez-vous faire ? (Quelqu’un a dit,

«Respirer») Respirez. Je vous remercie. Respirez et comprenez que vous êtes plus

que votre mental. Maintenant c’est un peu difficile, parce que le mental a été

fortement programmé. Mais vous êtes plus que votre mental. Vous êtes au-dessus

de votre mental.

 

Votre mental en fait ne veut vraiment, vraiment, vraiment, vraiment plus rentrer

dans cela. Il était fatigué. Il a senti qu’il pouvait s’intégrer dans l’intelligence

divine. Mais tout à coup, il a été rappelé dans l’urgence du devoir. Si vous arrivez

et vous dites : « Je Suis ce que Je Suis, tout va bien », il arrêtera d’envoyer

de faux messages. Il arrêtera de donner de fausses réponses. Il vous ramènera

dans l’équilibre. Il vous aidera à comprendre, pas seulement au niveau mental,

mais avec toutes les parties de vous même, qui sont en ce moment bombardées

d’énergies. Cela vous comprime tout comme vous seriez comprimés à 15 mètres

sous l’eau. Cela rend la respiration plus difficile maintenant. Cela rend l’apparence

de la réalité très, très déformée. Cela n’est pas réel. Absolument pas réel.

S’il ya un message que je peux faire passer aujourd’hui, c’est que ce sont tous

de faux messages. Vous pouvez argumenter avec moi jusqu’à demain à ce sujet,

et vous pouvez dire, «Mais ils ne sont pas faux, regardez ça et regardez ça « – le

mental fonctionne. Et une partie de vous s’amuse à ce jeu. Amusez-vous. Amusezvous,

mais ce sont de faux signaux absolus.

Si vous entrez dans l’espace de ahmyo, si vous allez au plus profond de vousmême

- et au plus profond de vous-même n’est pas comme au fond de l’eau. Au

plus profond de vous-même n’existe pas la pression, il n’y a pas de distorsion de la

réalité. Au plus profond de vous-même n’est pas comme descendre dans la réalité

physique, puis d’être agressés par toutes ces énergies. Au plus profond de soi est

la délivrance et la libération. Il n’y a rien de mal. Absolument rien de mal.

Avez-vous suffisamment d’ahmyo pour vous permettre d’accepter cela ? Il ne

s’agit pas de croyance. Il s’agit de ce qui est réel, ce qui est vous.

Il ya tellement de pression en ce moment, mais vous, en tant qu’anges humains

très sages et très expérimentés, pouvaient prendre tout cela, vous pouvez

supporter tous les assauts entrants, toutes les énergies sortantes – ce ne sont que

des énergies – et vous pouvez les alchimiser ou les transmuter. Ce n’est que de

l’énergie, ce n’est pas bon ou mauvais. En réalité, il n’a pas de véritable pression.

Il n’y a pas de chaos en ça. Ce n’est que de l’énergie, et vous pouvez respirer

dedans

Cette folie, cette folie supposée qui se déroule sur Terre, vous pouvez la respirer,

comme vous m’avez respiré plus tôt. Vous dites: «Mais vous voulez que je respire

dans le chaos, plus de chaos, plus de folie ? Vous voulez que je respire dans cette

énergie terroriste, dans toute cette dualité, toute cette colère et cette haine sur

la Terre ? «Absolument. Absolument aspirez la, mangez la, buvez la, parce que ce

n’est que de l’énergie. En réalité, il n’y a pas d’effet du tout. C’est juste parce

que c’est difficile à interpréter, difficile à traduire dans les systèmes de la vieille

énergie que cela sème la confusion. Ce n’est que de l’énergie pure. C’est ça.

Oui, il ya des jours où vous lisez ou regardez sur Internet les informations et

vous vous dites : «Le monde est fou.» Absolument, il l’est, mais ce n’est que de

l’énergie.

Alors maintenant il est temps, si vous le choisissez, de dire à chaque partie de

vous même - votre corps, votre mental, votre esprit – à chaque partie de vousmême,

«Tout va bien. Ce sont tous de faux signaux qui sortent.» C’est le numéro

un. Que se passe t-il ?. Pression. Pression.

 

Modèles/Schémas

Numéro deux - vous pouvez sortir de l’eau maintenant, vraiment, imaginezvous

simplement sortir de cette combinaison mouillée - modèles. Modèles. Vous

savez, c’est intéressant. Toutes les espèce d’êtres que je connais, qu’il s’agisse

d’humains ou pas, que ce soit sur cette terre ou ailleurs, ont une tendance à

développer des modèles et des systèmes, partout. Vraiment. Même si c’est une

énergie pure et créatrice dans une autre dimension, il y a cette – que je suppose

naturelle - tendance à créer des modèles. Les modèles sont un excellent moyen

de vous comprendre vous même et de comprendre le monde autour de vous.

Toutefois, la Terre est devenue pleine de modèles. Tout est modèle - la façon dont

vous vous incarnez, la façon dont vous mangez, la façon dont vous priez - tout

dans la vie humaine est devenu de plus en plus structuré, systématisé, avec moins

de liberté et d’indépendance. - Maintenant que vous avez des choses imprimées

comme des documents (et l’impression n’est pas si vieille dans l’ordre des choses)

les choses peuvent être imprimées, donc organisées dans les livres, organisées

sur des étagères et maintenant organisées en modèles énergétiques. Internet –

nouveau schéma. Internet - de nouveaux modèles. Ce sont tous des schémas de

modélisation. (selon Wikipédia : la modélisation est la conception d’un modèle).

 

Il ya beaucoup d’humains qui pensent que les modèles simplifient la vie. Non,

non, non, ils ne le font pas. Ils rendent la vie plus confuse, avec plus de choses

à se rappeler, moins de liberté. La liberté est le droit d’aînesse de votre âme, et

les modèles restreignent, donnent plus de défis et rendent la vie beaucoup plus

difficile.

Donc ce que vous traversez en ce moment, est le cadeau de la dé-modélisation

que vous vous êtes donnés. Dé-modélisation. Vous avez probablement eu une

petite – peut être une grande - idée à ce sujet dans votre vie, mais les structures

dans lesquelles vous étiez s’en vont.

C’est très déconcertant au début, car ces genres de schémas vous ont aidé à rester

sur les rails. Ces modèles vous ont aidé à donner un sens à votre la vie quotidienne

– mais ils ne l’ont pas fait – et ils s’en vont. Les modèles du mariage, les relations,

l’argent, la nourriture, l’alimentation, la santé - tous les modèles commencent à

se briser. La façon dont vous avez connu la musique dans le passé, la façon dont

vous avez connu la psychologie dans le passé, tout ce qui a été le cadre de votre

travail ou d’une partie de votre jeu, votre façon d’écrire - les modèles changent.

C’est frustrant, parce que autant vous avez demandé le changement, autant vous

avez réclamé le changement, qu’à la minute où il vient, vous dites : «Oh mon

dieu, qu’est ce qu’il se passe ! Adamus !» Oh, combien d’appels je reçois la nuit.

Beaucoup. Alors ... (rire parce qu’il pause et sourit pour la photo) Ne manquez

jamais une opportunité. C’est ce que je dis toujours. Jamais, jamais.

Alors maintenant, vous avez des modèles assez apparents à la surface. Et,

d’ailleurs, alors que vous enlevez vos modèles, vous allez trouver une plus grande

liberté. Vous allez au-delà de l’inconfort. Vous trouverez beaucoup plus de liberté.

Cela affecte les gens autour de vous beaucoup plus que ce que cela vous affecte,

car ils sont habitués à vos schémas. Ils ont placé leurs habitudes par rapport à vos

habitudes, et bientôt tout le monde a ses schémas et la sagesse conventionnelle

veut alors que tout circule mieux. La vraie sagesse, c’est que tout s’arrête. Cela

ne fonctionne pas très bien.

Vous vous dé-modélisez naturellement. Vous n’avez rien à faire. Vous n’avez pas à

sortir et acheter un cristal de dé-modélisation, même si je suis sûr que quelqu’un

voudrait vous en vendre un. (Rires) Quelques-uns d’entre vous pensent «Bonne

idée», je le sais. Il y a quelqu’un aux Pays Bas maintenant qui l’a déjà écrit.

Arrêtez-ça. Ne le faites pas (Rires).

 

Mais il ya un autre schéma qui est en fait plus profondément incrusté, c’est plus

difficile. C’est tellement une partie de vous, c’est une telle grande part de vous,

et vous ne le voyez pas vraiment. Donc, je vais demander ici, avec l’aide de

Linda et du micro, de me donner un défi dans votre vie. Donnez-moi un problème

dans votre vie, quelque chose qui vous concerne dans votre vie, et je vous dirai

le schéma. Si vous osez le partager. Si vous osez le partager. Oh, il n’y a que des

volontaires ici (Linda tend le micro à quelqu’un).

ALAYA : J’étais assise ici en disant: «Je ne dirai pas une chose. Je ne dirai rien. «

ADAMUS : Un problème, quelque chose qui est coincé et bloqué.

ALAYA: Lequel voulez-vous ? (Ils rient tous les deux).

ADAMUS: Le second sur votre liste. Le premier est un peu personnel.

ALAYA: Ouais. Me recréer, et ...

ADAMUS: Vous recréer, oui.

ALAYA: Commencer une nouvelle carrière.

ADAMUS: Ah, commencer une autre carrière. Ah, bien, bien. Okay, merci.

ALAYA: Okay.

ADAMUS: Donc, c’est très pragmatique. J’en parlerai dans un moment. Je vais

attendre pour ce sujet. J’ai une thèse brillante ici, nous allons y revenir.

Un autre. Schéma, quel est le défi ? Ce qui est en vous ? Mary, qu’est ce que vous

travaillez vraiment en ce moment?

MARY: Un problème de gorge.

ADAMUS: Votre problème de gorge. C’est un schéma simple. Bien, problème de

gorge. De manière générale, problème de gorge - vous n’êtes pas dans la voix de

votre Esprit. Levez-vous, Mary. Levez-vous. Nous avons à crier ici. Je vais vous

crier dessus, vous allez me crier dessus, pour mettre l’énergie en mouvement.

Okay. Alors, à trois, nous allons tous les deux hurler à pleins poumons. D’accord ?

MARY: Avec le micro ?

ADAMUS: Non, posez le micro. (Rires) Et juste un cri franc et ouvert. D’accord, à

trois, je vais fermer le mien. Un, deux, trois ...

MARY (par elle-même): Ahhhhh!) (Adamus rit doucement).

ADAMUS: C’était bien.. Non, non ce n’était pas bien. C’était terrible, en fait. Vous

êtes toujours bloquée là-dedans.. Okay, alors nous allons le faire ensemble cette

fois.

Okay. A trois. Un, deux, trois ... (ils crient). Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

hhh! (Mary tousse). C’est bloqué, c’est bloqué. Okay, refaisons-le. Okay. Respirez

profondément et - (ensemble) Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh! (Mary tousse

encore) Toujours coincé. Toujours coincé. Et si on le faisait tous ensemble. A trois

Un, deux, trois - (l’audience hurle avec eux). Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

hhhhhhhhhhh!

Merci Mary, bien. De l’énergie bloquée, c’est un vieux schéma de ne pas être dans

votre voix. Combien de fois vous a t’on dit « Soit tranquille. Arrête de parler, tu

ne sais pas de quoi tu parles ». Combien de vies avez vous été persécutée pour

avoir parlé avec votre voix ? Parlez-en à Garret plus tard. Vous devez le laisser

sortir. Vous devez le laissez sortir – un peu de chant, un peu de cris, un peu de

vocalises, ça reviendra. Travaillez à partir de votre estomac.

Votre Esprit veut être avec vous en ce moment dans cette réalité, et cela ne va

pas arriver ici (la tête). C’est de là que vous avez essayé. Cela va se passer ICI. (il

prend une grosse voix). Ah, Hannibal, merci. Cela va se passer dans votre corps.

Cela va se passer dans votre art. Votre art, même, vous vous retenez, parce que

vous ne pouvez pas sortir cette voix. C’est un vieux modèle. Donc il est temps de

...

MARY: J’allais dire l’art, et puis j’ai dit la gorge parce que c’est comme si c’était

bloqué, comme si cela venait de ma gorge.

ADAMUS: Eh bien, l’énergie est effectivement bloquée ici. (il montre le milieu du

dos). C’est l’origine, juste là.

MARY: Oui.

ADAMUS: Et vous ressentez que c’est là (il montre la partie supérieure du thorax).

MARY: Oui, et mon art est bloqué aussi.

ADAMUS: Et vous savez ce qui arrive si vous ne le faites pas sortir ? Devinez.

MARY: Je tousse beaucoup.

ADAMUS: Vous toussez beaucoup, oui. Mais la toux essaie simplement de vous dire

de laisser sortir.

MARY: Cela a besoin ...

ADAMUS: Vous devenez malade. Quelque chose arrive. Tout d’abord, parce que

vous ne le laissez pas sortir, vous ne le laissez pas rentrer: Vous ne respirez pas

de la façon dont vous devriez respirer. Parce que vous ne le laissez pas sortir,

ça étouffe chaque partie de votre vie. Alors, vous mourez jeune, ou vous avez

une maladie qui arrive - parfois elle va dans une autre partie de votre corps,

pas forcément dans votre gorge - et parfois elle va dans vos oreilles, parce que,

bonjour, l’Esprit essaie de vous parler, mais vous n’écoutez pas. L’Esprit essaie

de dire: «Soyez le Je Suis. Soyez le ahmyo. Soyez la voix. «N’ayez jamais peur de

parler. Je vous remercie.

MARY: Merci.

ADAMUS: Un autre problème.

LINDA: C’est notre couple qui attend un enfant. (La femme est enceinte)

ADAMUS: Bien. Bien.

LINDA: Notre Shaumbra attendu.

ADAMUS: Quelques problèmes ?

LARA: Voyons voir.

LINDA: Quand le bébé doit il naitre ?

LARA: le 14 Février.

LINDA: Wheeeee!! (Elle est très enthousiaste)

ADAMUS: Ah, bien, bien. (Rires)

MARTY: Pourriez-vous être un peu plus enthousiaste ? (Rires)

ADAMUS: Je dois dire qu’un très nouveau bébé arrive. Attendez-vous à des

surprises.

LARA: Très bien ! (Elle rit)

ADAMUS: Oui, oui. Eh bien, c’est une chose merveilleuse. Votre nouvel arrivant

n’aura pas beaucoup de vieux blocages, il n’apportera pas beaucoup de karma. Il

arrivera très clair, mais sera très impatient avec vous deux. (Rires)

LARA: Je peux ressentir ça.

ADAMUS: Oui.

LARA: Ouais … Donc je suppose que le schéma - celui qui vient en premier - est un

... a un rapport à l’argent ...

ADAMUS: Ouais.

LARA: ... et il coule, coule, coule, et puis s’arrête - stop, stop, stop.

ADAMUS: Ouais, ouais.

LARA: Il circule, circule, circule. S’arrête.

ADAMUS: Yep. Bien.

LARA: Ce n’est pas continuellement arrêté.

ADAMUS: Non, non. Mais c’est un bon schéma, et j’espérais qu’il vienne. L’argent.

Combien - ne levez pas la main, je ne veux pas le voir - combien ont des problèmes

d’argent ? (Rires car il se protège les yeux)

C’est donc un schéma que vous avez. Quelque part le long de la ligne vous avez

développé le schéma de ne jamais avoir assez ou, comme Tobias dirais, vous avez

acheté la conscience du «juste assez» - à peine assez pour remplir le réservoir

d’essence pour venir ici, juste assez pour payer le loyer - mais pas assez pour

absolument profiter de la vie.

Il a son origine - je parle ici en général – il a son origine dans une partie de vos

début dans votre travail avec l’église, vous savez, les voeux de pauvreté traînent

encore. Et je dirais, en fait, pour la plupart d’entre vous que c’est maintenant

plus une façon de penser qui fait que si vous avez soudain beaucoup d’argent,

cela allait vous dominer, vous affecter, vous corrompre, vous faire faire quelque

chose de mauvais. Vous allez sortir de cette discipline – foutaise – un chemin que

vous avez déjà pris, et qui d’une certaine manière vous attache à la terre. Une

partie de vous pense : «Vous savez, cela va être probablement ma dernière vie

(peut-être l’avant dernière) et si j’ai beaucoup d’argent, je vais sans doute avoir

envie de rester, parce que je serai riche et que je pourrai faire toutes ces choses.

Et vous savez quoi ? Je n’ai vraiment pas envie de rester, alors je ne vais pas avoir

d’argent. «Vous voyez ?

Alors qu’en est-il si vous partiez dans le luxe ? C’est mon préféré (rires). Partez

riches, absolument! (acclamations et applaudissements de l’audience). Vous

savez qu’il ya ... votre mental se met en travers du chemin et il commence à

dire: «Ouais, mais j’ai besoin de connaître les affaires.» Les affaires sont de la

merde. Cela change si vite en ce moment. C’est si vieux. Je veux dire les affaires

d’aujourd’hui sont pour moi comme marcher dans une église de 500 ans. Ça pue.

C’est sombre. Ça ne fonctionne pas très bien. C’est décrépit. Donc ... désolé.

Vous n’avez pas besoin de connaître quoi que ce soit au sujet des affaires. Vous

dites : «Mais je n’ai pas la formation. Ah, les affaires ne sont pas une question

d’intelligence. Elles vous portent à croire ça. Ce n’est pas le cas. Et vous vous

dites : «Eh bien, je ne sais pas quoi faire.» Eh alors, vous tombez dans le piège.

Le schéma : Je ne sais pas quoi faire.

Être riche est un état d’être naturel. Un point c’est tout.! Amen ! Oh, ne rentrons

pas là dedans. (Rires) Mauvais chemin. Prenons l’autre chemin ! Okay.

L’abondance est un état naturel. Le manque d’abondance est perverti. Ça l’est

vraiment.

La santé naturelle est un état naturel. La Santé est un état naturel. Tout ce qui

sort de l’équilibre biologique n’est pas naturel. Considérant que vous êtes un être

naturel, il est temps de revenir à ces choses naturelles. Mais les schémas - les

vieux modèles - vous arrêtent. Vous avez à sauter par-dessus les schémas. Lâchezles.

Souvent une partie de vous pense: «Oui, je veux avoir de l’argent», par exemple.

Mais une autre partie de vous fait la grimace :, «Oh, tu es si avide,» ou «Ça va te

corrompre», ou «ce ne sont que des voeux pieux », ou ce genre de choses. Vous

devez sauter par-dessus ça. Vous devez dire, «Cela a été un modèle, je le laisse

aller, que diable ». Ne laissez pas le mental (le mental va dans les modèles), ne

vous mettez pas en colère contre le mental, il fait juste ce pour quoi il a été

programmé.

Ensuite, vous dites, «L’abondance est un état naturel de l’être. J’ai confiance en

mon abondance », et c’est ainsi. Ne vous attardez pas sur elle, ne faites pas tous

les jours des abracadabras à son sujet, ne soyez pas dans le mental à ce sujet. A la

minute où vous êtes dans le mental, vous êtes de retour dans un modèle, et cela

ne se produira pas.

Le Je Suis, le ahmyo, c’est l’abondance naturelle. Pourquoi pas ? Pourquoi pas ?

Alors, bien. Les schémas. Suivant, les défis dans votre vie.

SART: Bonjour.

ADAMUS: Bonjour.

LINDA: Beaux cheveux. (Sart porte une perruque noire raide)

ADAMUS: Ouais.

SART: Belle, n’est-ce pas?

ADAMUS: Ouais.

SART: Ah, C’est probablement le processus de me faire mal physiquement ces

derniers temps.

ADAMUS: Ouais.

SART: Ouais. D’abord, il s’agissait d’une voiture ...

22

ADAMUS: Est-ce que c’est une partie émotionnelle ?

SART: Ça fait probablement un peu plus mal.

ADAMUS: (rire) Oui.

SART: Soit un travail sage ou soit une épave de voiture sage.

ADAMUS: Juste.

SART: Ouais.

ADAMUS: Bien. Donc le modèle ? Qu’est-ce qui se passe ?

SART: Eh bien, je pensais que c’était un appel à l’éveil, mais ça semble ne pas

marcher ici. (Lui et Adamus rient)

ADAMUS: Eh bien, c’est un peu différent des autres modèles. En fait, celui-ci est

à votre service, et je veux m’adresser à chacun de vous que votre cas peut ne pas

être leur cas. Mais ici, vous vous faites mal physiquement - c’est un choc, c’est

douloureux -, mais ce qui est merveilleux c’est que vous avez mis cela en place

pour permettre une infusion plus grande de votre esprit dans cette réalité. Vous

reconnaissez que vous ne pouvez pas faire ça mentalement. Une partie de vous

n’a pas encore la respiration complète qui permet, qui accepte tout cela, parce

que vous êtes très macho.

Alors, que faites-vous? Un gars macho se fait mal et la douleur, le choc sur le

moment - whhhh! – - permet à l’Esprit d’infuser dans le corps. Et vous pouvez

continuer à faire cela de cette façon ou vous pouvez entrer dans cette énergie

féminine. Il suffit de respirer dedans. Yeah!

SART: Ce serait mieux.

ADAMUS: Ce serait mieux. Mais vous n’allez probablement pas le faire, parce que,

bon ... ou .... le ferez-vous ? (quelqu’un dit : « Donnez lui un coup de semonce

») Donnez lui un coup de semonce. Allez-y, donnez un coup de semonce à tout

le monde ici et respirez simplement dedans (il prend une profonde respiration)

N’y pensez pas, c’est comme ça que vous vous faites mal. Respirez simplement

dedans.

(Pause)

Continuez à travailler sur cette respiration.

SART: Ouais.

ADAMUS: Yep, yep. Cela vous permet de revenir dans votre corps, et c’est

l’invitation pour l’Esprit de venir dans votre vie. Bien.

SART: C’est mieux.

ADAMUS: Bien. La prochaine fois que vous vous faites mal, appelez-moi.

SART: Je croyais que je l’avais fait la dernière fois. (Rires)

ADAMUS: Oh vous m’avez appelé, mais vous m’avez appelé quelque chose.

(Beaucoup de rires)

Suivant ? Un de plus. Un de plus. Schéma. Quel est le défi dans votre vie maintenant?

BARBARA: Faire confiance à mon intuition.

ADAMUS: Oui, d’accord.

BARBARA: Mon coeur, ma tête.

ADAMUS: D’accord, c’en est un facile. C’est un modèle. Vous avez été programmés

pour sortir de l’intuition, pour aller dans le mental. L’intuition est même considérée

comme frivole ou traitant avec l’obscurité, vous savez, avec les royaumes inconnus.

L’intuition est aussi une chose où chacun d’entre vous avez été programmés pour

ne plus lui faire confiance. C’était pratique, parce que si vous étiez programmés

pour ne pas vous faire confiance, vous suiviez les systèmes. Eh bien, il y a eu ceux

qui ont régné et gouverné qui ont produit énormément de systèmes de croyance

qui disaient: « C’est mieux. L’Intuition c’est une mauvaise chose. Et c’est un fait,

elle vous brûlera si vous l’utilisez ». Vous avez donc ces modèles qui vous tiennent

à l’écart de votre intuition, qui ne la laisse pas entrer dans votre vie.

L’intuition est un état naturel de l’être. Le mental n’est pas naturel. Le mental

est faux. Encore une fois, il n’y a rien contre le mental, nous essayons simplement

d’aller au-delà de l’ancienne programmation, au-delà des vieux schémas.

La liste pourrait s’allonger encore et encore, mais il s’agit essentiellement de

quatre choses différentes. Tobias en a parlé il ya plusieurs années. Il s’agit de

l’abondance. L’abondance est naturelle. Laissez-la revenir. Arrêtez d’y penser,

soyez l’abondance. Arrêtez les intrigues. Arrêtez les intrigues. Je vois certains

d’entre vous qui manigancent pour l’abondance (Il fait semblant de cracher).

Laissez la simplement rentrer.

L’autre est votre corps, vos problèmes de santé. Et encore une fois, beaucoup de

choses physiques continuent parce que vous avez pris le modèle du déplacement

ou de mauvaise identification des énergies pour les mettre dans votre corps, et

il va leur répondre et il tombe malade. Le faux message provient du mental,

ne sachant pas comment garder en mouvement et en circulation les énergies

physiques. Il y a un embouteillage et cela pose des problèmes physiques.

Pour le moment, pour ceux qui ont toutes sortes de maux physiques, que ce soit

le cancer, le diabète, des maux et des douleurs, l’arthrite, l’une de ces autres

choses, je dois vous dire que de mon point de vue, elles sont fausses. Elles sont

absolument fausses. Oui, elles sont diagnostiquées par un médecin qui a fait des

radios et autres choses - elles sont toutes fausses. Elles ne vous appartiennent

pas. Ce ne sont pas les vôtres. Ne les portez plus. Ce sont de vieux schémas,

d’anciennes façons de les amener, puis d’enterrer l’énergie ou l’éviter, et il est

évident qu’elle surgira quelque part. Elle surgit dans vos reins ou dans vos foies -

votre foie, vous n’en avez qu’un seul (rires) – votre ouïe, vos sinus, n’importe et

puis vous vous demandez ce que vous faites de mal. Vous ne faites rien de mal.

Ce sont de Faux signaux. Il n’y a rien de mal avec vous. C’est aussi simple que ça.

C’est si facile ... si facile.

 

(c) ARCHE D'OR DE L'ANGE DE FEU D'OR - 2016