L'ASPIRATION, Maitreya, Benjamen Creme - Partage International

    L'aspiration (première partie)

    Nous publions ci-dessous des citations de Maitreya (Messages de Maitreya le Christ et Enseignements de Maitreya : les lois de la vie), du Maître de Benjamin Creme (Un Maître parle) et de Benjamin Creme (divers ouvrages). Partage International

     

    Un nouvel âge est en train de naître – de justice, de liberté et de paix. Dans cette ère qui vient, les peuples de toutes les nations verront se réaliser leurs rêves et leurs espoirs d'une vie meilleure – vie riche de sens et de finalité, de beauté et de compréhension, de relations justes et d'amour. Chaque jour apportera une nouvelle découverte, intérieure et extérieure, chaque heure une opportunité de servir. Ainsi en sera-t-il, ainsi chaque homme, chaque femme et chaque enfant glorifieront-ils le divin qui réside en eux, et manifesteront-ils les multiples facettes de la beauté de Dieu.

    Lorsque Maitreya apparaîtra au grand jour, il s'efforcera de canaliser l'aspiration des multitudes qui perçoivent ces vérités mais ne peuvent les exprimer. En lui, elles trouveront un porte-parole, éloquent et grave, comme l'exigent les circonstances, quelqu'un qui fera connaître leurs besoins, leur aspiration à un monde de justice et de paix.

    Ce processus est déjà en cours. Partout où l'on marche et manifeste pour réclamer justice, paix et bon sens, Maitreya est présent, sous une apparence ou une autre, mêlé à la foule et parlant en son nom. Son énergie d'amour imprègne ces rassemblements de justes, leur insufflant le désir de persévérer. Sa force devient la leur, ils y puisent résolution et assurance. Ainsi le Seigneur de l'Amour renverse-t-il le courant de la haine et stimule-t-il l'ardeur des multitudes ; ainsi constate-t-il que les hommes de la Terre sont conscients de leur destinée et cherchent les moyens de réaliser les désirs qu'ils portent au fond de leur cœur. [La fin de l'asservissement (Maître –)]

     

    Lorsque vous me verrez, vous saurez pourquoi je suis venu, car je ferai appel à vous en ces termes : « Sauvez mes chers petits. Nourrissez vos frères. Souvenez-vous que les hommes sont uns, enfants du Père unique.

    Distribuez en toute confiance les biens de la Terre à tous ceux qui sont dans le besoin. Faites ceci maintenant et sauvez le monde. » Ainsi parlerai-je. Tel sera mon appel. Et, lorsque l'humanité aura accepté cette Loi, je me révélerai. Nombreux, maintenant, sont ceux qui savent que ceci est vrai, qui ont envie de partager, qui aspirent à la fraternité, mais n'agissent pas. Les choses ne se font pas d'elles-mêmes. L'homme doit agir et accomplir sa volonté. Aujourd'hui, cette volonté est aussi la Volonté de Dieu. C'est pourquoi le résultat en est assuré.

    Mes frères, pourquoi attendre ma manifestation ? Pourquoi rester inactifs alors que le monde gémit, alors que des hommes, des femmes et des enfants meurent misérablement, rejetés par leurs frères ? Il n'y a pas de plus grande aspiration que le désir de servir. Que votre acte de service consiste à sauver ceux qui meurent de faim dans le monde, et contribuez ainsi à mon plan. [Message n° 31 (Maitreya)]

     

    Mais si nous sommes sérieux, comme tout disciple doit l'être, nous devons, dès maintenant, prendre en main notre propre évolution, et le moyen d'y parvenir est l'aspiration. L'aspiration est la force qui nous pousse en avant et nous tire vers le haut. Elle vient en fait de l'âme. La conscience de l'âme, ou principe christique, est le principe de l'aspiration. Alors que les premiers êtres vivants n'évoluaient encore qu'en milieu aquatique, c'est ce principe même qui les a sortis du fond des mers vers la terre ferme et qui a été le moteur de leur évolution, depuis leur état de reptiles primitifs à celui de mammifères et finalement jusqu'au règne humain. Dans ce processus, c'est toujours l'aspiration qui fut, dans chaque cas, le facteur déclenchant l'apparition de formes plus évoluées.

    L'âme s'incarne dans toutes les formes et y déverse son énergie, et c'est cette énergie, la conscience de l'âme, qui, par réaction, éveille l'aspiration. L'aspiration est une réponse de la forme, ou instrument, à l'appel de l'âme, que cet instrument soit homme, mammifère ou reptile aquatique. Notre réponse a été immédiate : 18,5 millions d'années ! Celle du règne animal demande un nombre incalculable de millions d'années. Graduellement, à travers ces millions d'années, l'aspiration grandit, répondant à l'appel de la conscience, de l'âme, qui nous porte toujours plus haut. Naturellement, on ne peut pas dire que l'âme imprime une vision de la divinité sur l'être léthargique (alligator ou autre) qui rampe hors de l'eau. Pour l'alligator, la divinité se présenterait plutôt sous l'aspect d'un nageur bien dodu...

    L'âme impressionne donc son véhicule humain, qui, de son côté, ressent l'impulsion. En réponse à cet appel, il réoriente ses pensées et sa façon de vivre. Il devient ce qu'il est convenu d'appeler une personne « bonne », non que l'âme soit bonne ou mauvaise, mais parce qu'il élimine les imperfections et affine la qualité de ses réponses face à la vie. [La Mission de Maitreya, tome II (B. Creme)]

     

    Comme le Maître l'exprime d'une manière si belle : « Chacun individuellement, solennellement face à lui-même, connaîtra alors la signification et la finalité de sa vie, vivant à nouveau la grâce de l'enfance, la pureté d'une aspiration libérée du moi. »

    Ce qui fait la beauté de l'enfant, c'est qu'il a en lui toute l'aspiration d'une âme en incarnation. Pas le moins du monde souillée de scepticisme, de cynisme. L'enfant sait où est la vérité. Il dit : « Si la maladie existe dans le monde, on devrait la faire disparaître d'un coup de baguette magique. Ne serait-ce pas merveilleux si nous pouvions supprimer tous les malheurs du monde comme par enchantement ? » Tous les enfants veulent débarrasser le monde de ses maux et font appel à l'idée de magie, aspiration totalement dénuée d'égoïsme. Quand le cœur parlera, lorsque l'énergie du Christ, s'écoulant à flots à travers le cœur de tous les hommes, réveillera en chacun de nous cette pure aspiration dans sa fraîcheur primordiale, le monde se tournera vers lui. [La Mission de Maitreya, tome III (B. Creme)]

     

    Ma venue implique des changements, mais également de la douleur devant la perte des structures anciennes.

    Cependant, il faut briser les vieilles outres : le vin nouveau mérite mieux. Mes amis, mes frères, je suis maintenant près de vous. Je vois, sur vous et autour de vous, votre aspiration à l'Amour et à la Joie. Je sais que beaucoup d'hommes partagent cette aspiration ; c'est ce qui rend possible mon retour. Permettez-moi de dévoiler pour vous votre héritage divin. Permettez-moi de vous montrer les merveilles de Dieu qui vous attendent encore.

    Laissez-moi vous prendre simplement par la main et vous guider vers la forêt de l'Amour, la clairière de la Paix, la rivière de la Vérité. Prenez-moi la main, mes amis, et sachez que tout cela vous appartient, maintenant.[Message n° 82 (Maitreya)]

     

    La nature même de la vie est changement. Le changement se produit et vous n'avez aucun contrôle sur lui, excepté de façon très mineure dans votre propre esprit. Le changement qui se produit au fur et à mesure que la vie prend de nouvelles formes, de nouveaux modes d'expression, échappe à votre contrôle.

    Le premier poisson qui est sorti de la mer et qui a entrepris de vivre sur la terre ferme a fait l'expérience d'un changement qu'il n'avait jamais imaginé. Il existe un mécanisme que nous appelons aspiration, qui, par sa nature même, a conduit le poisson hors de l'eau. Il a aspiré à une condition différente. La nature du désir est mirage, mais cependant ce désir existe dans la moindre roche, dans le moindre caillou, dans la matière elle-même. Il n'existe rien de tel que de la matière inerte, toute matière est consciente. C'est la conscience de l'atome, le principe du désir inhérent en chaque atome de l'univers, qui a conduit le poisson de la mer à la terre ferme, qui l'a fait se transformer en mammifère et finalement en être humain.

    Ce processus est visualisé par le Logos, pas seulement comme une possibilité physique ; mais en termes d'énergie. Et les énergies rendent le processus inévitable. Ainsi le changement se produit et une créature de la mer devient une créature de la terre sous l'effet du principe du désir, de l'aspiration, qui est la nature même de la vie. Il faut du courage pour cela. Au début tous les poissons ne l'ont pas fait. Ils ont dû aller sur le bord de l'eau et dire : « Oh non, pas moi. Cela manque d'humidité ici. Comment vais-je survivre ? » Mais alors un poisson est arrivé, sans doute du quatrième rayon, et il a dit : « C'est sec ici. D'accord, j'y vais, suivez-moi ! »Comme le hussard attaquant les fusils avec son épée et criant : « Suivez-moi ! » [L'Art de la coopération (B. Creme)]

     

    Mes frères et sœurs, prenez en vous ce que je suis et préparez-vous à voir une lumière nouvelle. Maintenez en vous ce que je donne et expérimentez la signification de la vérité. Libérez en vous ce que vous êtes de toute éternité et devenez des dieux. Je suis maintenant parmi vous. Je vois vos rêves de confiance et d'amour. Je ressens votre aspiration et vos espoirs. Je les prendrai en mon cœur et les accomplirai pour vous. Je suis votre mentor. Je suis votre désir le plus noble. Je suis votre lumière la plus claire. Je suis l'amour dans votre cœur. Je vous amènerai dans ce pays béni que j'appelle l'Amour. Je vous montrerai Dieu qui y demeure, et j'évoquerai en vous cette divinité. Tenez fermement à votre vérité. Tenez fermement à votre lumière. Tenez fermement, mes amis, mes frères, à votre amour. Manifestez cet amour et suivez-moi. [Message n° 80 (Maitreya)]

(c) Copyright message : Partage International
(c) Copyright peinture : Daniel B Holeman

(c) ARCHE D'OR DE L'ANGE DE FEU D'OR - 2016